Foot – Qatar 2022 : Arsenal pose des conditions pour libérer Aubameyang

© Photo d’illustration/Arsenal a imposé certaines conditions pour libérer Pierre Emerick Aubameyang qui doit rejoindre les Panthères pour le match contre la Libye

Les éliminatoires zone Afrique pour le mondial de football au Qatar en 2022 débutent dans quelques jours. Les Anglais d’Arsenal ont écrit à la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) qui avait sollicité la libération de Pierre Emerick Aubameyang pour disputer avec les Panthères les deux premières journées contre la Libye et l’Egypte.

Plusieurs sélectionneurs sur le continent comme au Gabon ont écrit aux clubs dans lesquels évoluent leurs internationaux pour solliciter leur libération en vue du démarrage des éliminatoires du Mondial de football l’année prochaine au Qatar.

Après la lettre de la Fégafoot qui a sollicité la libération d’Aubameyang, la direction des Gunners a écrit pour exiger certaines conditions car avec la pandémie de Covid-19 et les restrictions imposées par les autorités qui prévoient une quarantaine obligatoire de dix (10) jours pour ceux revenant des pays inscrit sur leur liste rouge.

Après avoir contracté le Covid-19 récemment et manqué les deux premiers matchs d’Arsenal en championnat contre Brentfort (0-2) et Chelsea (0-2), les responsables ont fait savoir qu’ils ne souhaitaient pas que leur capitaine soit exposé.

Ainsi, le chef adjoint de la médecine du sport d’Arsenal, Sophie Curthoys a exigé à la Fédération gabonaise de football de lui communiquer toutes les informations relatives au plan de vol de PEA, le type d’appareil et les mesures sanitaires qui seront prises concernant leur joueur.

” Nous vous prions de nous faire parvenir le plan de vol exact de la délégation gabonaise devant se rendre en Libye afin de faire passer, entre autres, les différents Tests PCR avant le départ de Pierre-Emerick Aubameyang en regroupement”, écrit Sophie Curthoys. Arsenal souhaite également que le déplacement de son joueur vedette se fasse par vol spécial.

Le Gabon ne figure pas sur la liste rouge établie par le gouvernement britannique.

Et d’après le quotidien progouvernemental l’’Union’’, les plus hautes autorités Gabonaise, depuis bientôt un mois, ont pris toutes les dispositions pour l’affrètement d’un avion.

L’appareil en question embarquera toute la délégation gabonaise jeudi 30 septembre 2021 à Istanbul (Turquie) à destination de Benghazi, en Libye.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *